Vous êtes ici:

Art. 1 à 2

Art. 3 à 6

Art. 7 à 10

Rechercher:

Général:

Page d'accueil

Règlement intérieur

Contactez-nous

Plan du site

ARTICLE 3

En conséquence l'attitude de tout adhérent, accompagnateur, supporter ou spectateur d’ANDRESY CHANTELOUP MAURECOURT BASKET se doit d'être responsable, empreinte de civilité et en accord avec les règles du jeu.


A titre d'exemple, il est recommandé :

a- Pour un joueur ayant commis une faute sifflée par un arbitre, la reconnaître, et lever la main en signe d'assentiment, ce qui favorise la tenue et le déroulement du match.
b- Pour un joueur ayant eu un contact un peu rude avec un adversaire, de lui présenter spontanément ses excuses. c- De saluer adversaires, arbitres et officiels de tables avant et après une rencontre.

ARTICLE 4

Toute violation des principes énoncés dans le cadre du préambule, toute transgression des règles édictées, notamment dans le corps des articles 1 et 2, sera sanctionnée de la manière suivante :

a- Une première violation sera sanctionnée d'un avertissement.
b- Une deuxième violation sera sanctionnée d'un blâme.
c- Une troisième violation par l'exclusion pure et simple d’ANDRESY CHANTELOUP MAURECOURT BASKET.

Les sanctions sont prononcées par le bureau après que l’adhérent concerné ait pu s’expliquer devant lui.

En cas de violation extrêmement grave des règles édictées, le bureau pourra décider du degré de la sanction indépendamment du nombre de ces violations.

ARTICLE 5

Toute infraction comportementale de la part d'un adhérent mineur sera immédiatement signalée aux parents ou aux responsables légaux, par un courrier adressé conjointement par le secrétariat et le président.

ARTICLE 6

Un adhérent, qui par son comportement litigieux au regard des règles du code de jeu de basket-ball, provoque le paiement d'une amende à l'encontre du club après des instances fédérales, se verra réclamer le montant de la pénalité effectivement réglée par le club.
Si le responsable est mineur, le remboursement sera sollicité auprès des parents ou des responsables légaux.

SUITE ...